6 idées reçues sur les consultants !

L’intervention de consultants est incompatible avec votre projet pour des questions de valeurs, de méthodologie, de pertinence des conseils, de budget, de calendrier ?

Dans cet article, je vous liste les idées reçues que j’avais moi-même sur la profession.

  1. Nous n’avons pas les mêmes valeurs !

Chacun est libre d’édicter ses valeurs professionnelles, demandez-les !

Pour ma part, 3 valeurs sont indissociables de mon travail

  • L’écoute active et attentive des besoins : quel que soit le statut du demandeur, j’interroge la demande pour mieux comprendre de quelle manière je peux vous aider et proposer une solution faisable
  • La recherche de transparence et l’implication des acteurs : je vous propose une méthodologie en plusieurs étapes pour favoriser l’implication du plus grand nombre et valider les échéances
  • Ma grande adaptation aux environnements complexes : dans chacun de mes champs d’intervention, j’ai démontré mes compétences professionnelles au contact des acteurs du sanitaire et du médico-social. Vous avez des compétences que je ne possède pas et c’est réciproque !
  1. Ce sont tous les mêmes  !

Chaque cabinet à sa/ses spécialités, c’est une question de formation et de centre d’intérêt. Par exemple, je transpose des méthodes issues de mon expérience associative culturelle au milieu sanitaire et médico-social, ça surprend, mais c’est très efficace.

  1. Les conseils prodigués ne sont pas applicables dans la réalité

Vous avez été déçus, car vous vous êtes engagés et investis dans un projet qui n’a pas abouti ?

Peut-être que le projet n’était pas faisable ou pas mature, aussi est-il préférable de systématiser l’étude de faisabilité pour votre projet afin de prendre en compte le contexte économique, législatif, social, environnemental et les aspects humains.

Vous pouvez demander aux consultants de réaliser un diagnostic et mettre en place une démarche de suivi du projet avec des échéances.

  1. Les consultants écoutent peu et ils ne sont jamais disponibles

La singularité des consultants est liée à leurs personnalités. Dans le cadre du consulting, certains savoir-être sont indispensables pour créer des relations de confiance. Souvent, le volet financier et le nombre d’années d’expérience prédominent, mais je vous invite aussi à prendre en considération la qualité de la relation humaine.

  1. En fin de projet, un consultant ce n’est pas nécessaire !

La gestion de projet est un processus non linéaire qui nécessite des allers-retours entre le démarrage et la réalisation. L’intervention d’un consultant permet un éclairage nouveau et de proposer d’autres solutions.

  1. Les consultants gagnent bien leur vie et sont hors de prix !

En général, le tarif appliqué est variable en fonction de la mission (taille, durée, localisation).

Le coût d’une mission comprend :

  • Les services directs de production de votre mission : temps de travail, déplacements, local professionnel, etc.
  • Les services indirects : le réseau du consultant, la veille, les frais annexes (comptabilité, charges sociales, TVA, etc.)

Autrement dit, chaque consultant a une situation unique (autres collaborateurs, locaux etc) qui pèsera sur la facture. La règle générale est qu’un prix juste permet au consultant de disposer de plus de temps pour votre projet et d’être encore plus qualitatif !

Quelques repères pour vous aider :

https://www.syntec.fr/Default.aspx?lid=1&rid=1&rvid=191#cont267

https://www.manager-go.com/management/fixer-tarifs-consultant.htm

Je vous invite à laisser vos témoignages de bonnes et mauvaises expériences avec les consultants. 

Nous sommes ici pour échanger !

Pour savoir qui je suis ►

Pour savoir ce que je propose ►

1 réaction sur “ 6 idées reçues sur les consultants ! ”

  1. Ping Consultant en projet de santé : pour qui et pourquoi ? - EVALISS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *