3 informations à connaître sur les résidences-autonomies

À noter : l’auteure de l’article attire l’attention du lecteur et rappelle que la question des effectifs dans les établissements est complexe. Chaque établissement a ses spécificités selon la dépendance des résidents, les moyens techniques, etc.

Pour plus d’informations, et pour réaliser un diagnostic de votre structure, n’hésitez pas à faire appel à nos services.

1. Les résidences-autonomie, les présentations

Les résidences autonomie proposent des logements au coût modeste pour les personnes âgées en légère perte d’autonomie. Situées ou construites en ville, elles sont majoritairement desservies par les transports en commun et proposent un ensemble de services communs définis par décret [1].

Une grande majorité des résidences autonomie sont gérées par des structures à but non lucratif ou des structures publiques de type CCAS.

Chiffres issues de la Recommandation de Bonnes Pratiques, 2018 [2]

2. Le personnel en résidence-autonomie

Le personnel des résidences-autonomie est composé :d’un directeur, d’agents de services généraux, d’agents administratifs, d’agents d’animation et d’agents soignants (si la résidence dispose d’un forfait soins).

3. Les effectifs constatés

En 2015, l’enquête EHPA de la DRESS présente une synthèse des taux d’encadrement pour 100 places pour chaque corps de métiers.

Le taux d’encadrement est obtenu par un calcul rapportant les effectifs du personnel en équivalents temps plein (ETP) ramené au nombre de places installées. Le résultat est exprimé en nombre de personnels encadrants pour 100 places.

 Taux d’encadrement pour 100 places
Personnel de direction2,42
Personnel des services généraux6,2
Personnel d’encadrement (cadre infirmier, paramédical ou socioéducatif)0,08
Personnel éducatif, pédagogique, social et d’animation1,64
Personnel médical0,01
Psychologue, personnel paramédical ou soignant0,95
Agent de service hospitalier (public) ou agent de service (privé)1,86

Tout corps de métier confondu, le taux d’encadrement en rédidence-autonomie constaté est de : 13,23 ETP pour 100 places autrement dit 0,132 3 ETP pour 1 place [ 3 ].

Toujours dans la recommandation de bonnes pratiques présentées ci-dessus, l’ANESM rappelle les informations suivantes.

En conclusion, les éléments quantitatifs servent d’éclairage afin de se questionner. Ils ne peuvent qu’être considérés que comme tels.

Autrement dit, les chiffres informent, mais ne sont pas suffisants pour affirmer et décrire avec précision des situations.

Cependant, la mise à plat des effectifs constitue une approche intéressante et complémentaire dans le cadre d’un audit ou d’une évaluation interne, pour cela, il est recommandé de faire appel à des spécialistes. 

Pour en savoir plus :

L’évaluation externe des ESSMS

Qualité de vie en établissement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.